1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à ST SEBASTIEN SUR LOIRE
  3. SAINT SÉBASTIEN SUR LOIRE: recueille et analyse des microplastiques

SAINT SÉBASTIEN SUR LOIRE: recueille et analyse des microplastiques

Publié le 12/06/2024

Les lycéens de la Joliverie collectent et analysent des microplastiques. Ils vont rassembler, trier et examiner les microplastiques échoués sur le littoral de la plage Saint-Goustan, au Croisic. Les jeunes lycéens de la Joliverie, située à la Baugerie, à Saint-Sébastien-sur-Loire, ont participé au programme "Plastique à la loupe" mené par la fondation Tara Océan. En cette fin d'année scolaire et de période d'épreuves du baccalauréat, les dix-sept élèves de Terminale, spécialisés en physique-chimie et SVT au lycée la Baugerie (site de la Joliverie), ont convié les représentants de la Ville du Croisic à découvrir les résultats de leurs recherches sur les microplastiques. Les lycéens ont mené une étude sur la présence des macroplastiques et leur impact sur le littoral, en utilisant le dispositif "Plastique à la loupe" de la Fondation Tara Océan. Ils ont également abordé les possibilités de valorisation des déchets produits, les alternatives et les problématiques énergétiques associées.

Les travaux ont débuté sur le terrain le 21 février 2023, lors de la tempête Louis, pour effectuer des prélèvements sur la plage de Saint-Goustan, au Croisic. Sur une surface de 700 m² de sable, ils ont recherché tout élément d'origine humaine, collectant 287 déchets pesant au total 4,35 kg. Ces déchets ont été prélevés et envoyés en laboratoire pour analyse. Les 13 et 14 mai, les jeunes chercheurs sont retournés au Croisic pour rencontrer divers acteurs locaux tels que les Jardins de la mer, la Recyclerie maritime et l’Océarium du Croisic.

Actuellement, leurs travaux sont présentés lors d'une exposition et seront bientôt diffusés sous forme de podcasts à la maison de la Paix et de l'altérité, à la Baugerie. Cette exposition a été présentée à Ghislaine Noblet-Gaudet, adjointe à l'environnement, au développement durable et à la vie maritime du Croisic, ainsi qu'à Matthieu Charbonneau, écogarde de la commune. Ces deux représentants ont salué le travail des lycéens, soulignant leur engagement de A à Z. Les commentaires et explications pourraient être complétés par des QR codes affichés sur les panneaux explicatifs de l'office du tourisme du Croisic, offrant ainsi une belle mise en valeur du travail des élèves et ouvrant la voie à une collaboration à long terme entre la Joliverie et Le Croisic.

En conclusion, les lycéens ont souligné l'importance de la problématique des microplastiques : « Chaque mois, on avale l'équivalent d'un à cinq verres de microplastiques. Il est donc crucial d'agir pour éviter le verre de trop. »

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous